Parc de Monza

Quelques pas dans l’histoire

Le parc et ses villas

Le parc de Monza incarne à lui seul un jardin impérial, des bois pour la chasse et une ferme agricole modèle, parsemée de villas, de fermes et de moulins. L’ambition de faire coexister ces nombreuses âmes en un projet unique et admirable est encore lisible sur les architectures, dans les allées et dans les champs du parc. Cet itinéraire de visite est un voyage à travers la culture historique du territoire, à la croisée entre les fastes de la cours et la vie de campagne.

Distance : 5.5 km

Point de départ/d’arrivée : Via Boccaccio

Départ : Villa Royale depuis l’entrée « latérale » située dans la via Boccaccio. La Villa a été construite entre 1777 et 1780 d’après le projet de l’architecte Giuseppe Piermarini et fut agrandie par Canonica qui lui ajouta de nouveaux corps de bâtiment. Immédiatement après avoir franchi le petit pont qui enjambe un ruisseau, aujourd’hui asséché, tournez à gauche et longez celui-ci jusqu’à croiser à nouveau le mur d’enceinte qui sépare les jardins royaux du reste du parc. Remontez le long de la vaste allée jusqu’au portail d’où vous pourrez entrevoir la ferme du soleil. Sortez des jardins et continuez sur l’allée goudronnée située en face du portail entouré de chênes pédonculés jusqu’à atteindre l’allée Mirabello. Cette splendide allée, bordée tout le long du parcours de chênes pédonculés, amène à la Villa Mirabello, construite en 1668, puis restaurée et intégrée en 1768 à l’initiative du cardinal Durini qui l’habita ensuite à partir de cette année. La Villa Mirabello présente des fresques et des décorations de grande qualité ; encore plus remarquables sont les plafonds à caissons en bois, véritable œuvre d’art. La visite n’est pas possible à l’intérieur car une partie du bâtiment est impraticable. Au croisement, tournez à gauche dans l'allée de Vedano jusqu’à la Porta Vedano où, en prenant à nouveau à gauche et après avoir franchi la brève montée, toujours à votre gauche, vous atteindrez la Villa Mirabellino ; construite en 1776 sur une terrasse naturelle située en face de la Villa Mirabello, elle forme un rappel en perspective et un « axe » visuel, interrompu en 1922 par la création d’un hippodrome et réintroduit seulement récemment au cours des interventions de restauration et de réhabilitation. En suivant l’allée Mirabellino vers le sud, tournez à gauche à la hauteur de la grande antenne de la RAI, dont l’ensemble de style rationaliste fut conçu en 1952 par Giò Ponti. En suivant cette allée peu fréquentée, vous passerez par la ferme néogothique San Fedele, visible en haut sur la droite, construite en 1805 d’après le projet de l’architecte Canonica, en intégrant des sculptures de l’église de Santa Maria in Brera de Milan. Vous retournerez ainsi sur l’allée Mirabellino et peu après vous croiserez l’allée Cavriga, à la hauteur du Bar Cavriga. Traversez celui-ci et après quelques mètres vous vous trouverez dans les jardins royaux : là vous découvrirez la tourelle, imitation de style médiéval, construite avec l’intention de créer une sorte de lien historique donnant de la dignité au lieu. Longez l’étang sur la berge gauche ; sur l’autre rive, vous apercevrez le beau petit temple dorique, l’un des exemples les plus manifestes de la relation entre l’art et la nature. Arrivée : sur les allées ombragées et reposantes vous retournerez à proximité de la Villa Royale. Cette promenade est adaptée à tout le monde, spécialement lors d’une chaude journée d’été. La durée du parcours ?  De deux heures à toute la journée !